La chasse aux araignées est ouverte

autre sujet préoccupant en ce moment :)

on est envahi d’araignées. de toutes formes, toutes tailles, toutes pilosités. beurk beurk beurk. après en avoir décimé 8 ce matin (dont une pour la quelle il m’a fallu un aspirateur, une chaise et une bonne préparation mentale avant de pouvoir m’en approcher d’assez près), j’ai décidé de passer aux choses sérieuses. me voilà donc parti chercher un bon anti araignées et autres petits insectes, volants ou rampants. je vous passe la recherche du fameux produit dans tous les rayons tout en surveillant une petite poupée qui courant partout en criant « les poules,les poules! » (oui y’a des poules là bas, on le saura!)

après avoir lu et relu toutes les notices des produits proposés, j’ai opté pour un pulvérisateur à mettre sur les tours de portes, fenêtres, derrières les radiateurs (on en a pas  mais bon)…

petit détour par le magasin de chaussures, mes deux dernières paires de sandales ayant rendu l’âme ce we et vu la température actuelle, les chaussures fermées, c’est pas supportable. là encore, je passe sur la petite poupée qui, cette fois, courant dans le magasin, des étoiles plein les yeux en criant « chauchures! chauchures! » (c’est un accro des chaussures)

de retour à la, maison, je commence ma mission anti araignées sans trainer. je pulvérise autour de la porte d’entrée , des fenêtres du salon et de la cuisine. les chambres. seulement avec le vent, souvent cela me revient dans le visage et les bras et forcément, j’en inhale. cela me fait tousser énormément, mais je persiste.

grosse erreur! enfin, en attendant de comprendre combien j’ai eu tort, je tuerais 3 autres araignées (dehors cette fois). visiblement le produit marche :)

deux heures plus tard, je prends un jus de fruits (pas bien!). beurk, il pique. c’est quoi ce bazar??? je me dis qu’il a du tourner mais c’est bizarre , la date est bonne et il a été ouvert la veille. dans le doute, je test avec de l’eau. la encore, rebelote, la langue me pique, c’est très désagréable. bon, qu’est ce qui m’arrive encore? même l’inspiration bouche ouverte me picote la langue. au secours!

je regarde ma langue dans le miroir…aaaahhhh elle est recouverte d’une épaisseur blanche. beurk. mais qu’est ce que j’ai? 

je remarque l’insecticide qui me regarde en rigolant. Ok, ok, c’est sûrement lui….je le prends, appel le numéro anti poison de lyon. on m’explique qu’un médecin va prendre mon appel. je m’exscuse de mon appel, dit que c’est sûrement idiot mais que je préfère être sûre.  le médecin me demande alors mes symptômes, la marque du produit, son nom, comment et quand je l’ai utilisé. il note tout et me dit que les symptômes sont très probablement dus au produit, que c’est assez courant car c’est toxique et que souvent, ils irritent les muqueuses et excitent les papilles (ouais ben que les papilles parce que moi jle suis pas du tout), qu’il n’y a rien à faire et que tout devrait rentrer dans l’ordre dans quelques heures. 

me voilà rassurée. mais c’est quand même pas agréable et en plus, j’ai faim…et j’peux pas manger. en gros les insecticides sont de bons coupes faims aussi…

araignee

Laisser un commentaire

Mon espace bien être |
Aquayogazen |
L'Univers des possibles |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Objectif15
| Meditations29
| Anandalife