Parlons peu, parlons sport

Et oui, parce que quand on veut perdre du poids, du moins, autant que mois (je ne parle pas des 3 kilos avant l’été), il faut assoscier 3 choses:

- l’équilibre alimentaire 

- l’opération

- le sport

Pour moi, le plus dur, c’est le sport. autant quand j’étais gamine, j’aimais ça. j’ai fais du tennis, du judo…ado, je faisais du vélo , je partais chaque matin pendant les vacances, walkman sur les oreille (pour les plus jeunes, cherchez walkman dans google, vous verrez, c’est l’ancêtre du MP3) et faisais 20 km. je faisais des abdos et de l’appareil de musculation de mon père (ça j’en ai déjà parle). bref, je bougeais un minimum.

Puis, les études, la vie de couple, le boulot…plus le temps et , avouons le, plus trop le goût non plus.

Les kilos arrivant, s’incrustant, la motivation pars de plus belle. encore que pour lutter contre, j’ai refais abdos, stepper, fitness (sur direct 8 le matin), piscine…mais autant la motivation est bien présente les 1ers jours, autant les douleurs, courbatures et essoufflements aussi…et font fuir la motivation.

Les salles de sport, très peu pour moi…le regard des autres dans la rue est déjà pénible, alors aller suer et souffler à en mourir devant ces mêmes regards…je suis pas maso non plus!

 

Mais là, avec l’opération en vue, la motivation revient. plus présente que jamais. mon souffle, lui, traîne la patte. qu’à cela ne tienne. J’ai investi dans un siège bébé pour mettre sur le vélo (merci maman pour le vélo!). Comme ça, quand il fera beau mais pas trop chaud (faut pas trop m’en demander non plus), hop, je charge bébé derrière et direction…là ou on pourra…Parce que oui, c’est dur! 

la 1ère fois, je m’étais dit que j’allais aller jusque chez ma soeur (6 km aller retour)…arrivé à mémé pas 3 km, j’étais morte…des papillons devant les yeux, le souffle court, le palpitant qui battait bien plus vite que je ne pédalais. bon, il était temps de faire demi tour. grosse déception…je me savais diminuée, mais pas à ce point.

le we suivant, mon chéri propose d’aller chercher le pain en famille, chacun sur son vélo. Ok. mais je préviens que je finirais surement à pied. Et bien effectivement, j’ai fini à pied. mais pas loin de la maison et la fin du parcours était en montée (oui , oui j’ai des excuses). alors ce sont des petits exploits…mais ils sont là quand même. La diététicienne m’a dit qu’il y avait une différence entre 30 minutes de marche par jour et rien du tout. Et que surtout, qu’il ne fallait pas se mettre d’objectif comme je le faisais! sinon, la déception est là et le découragement arrivera. alors j’essaye de garder ca en tête et de bouger en mode ballade. 

A part le vélo, j’ai prévu de retourner à la piscine à la rentrée. Si j’arrive à enfiler un maillot de bain sans mourir de honte…les palmes et ma planche prennent la poussière, il serait grand temps de les ressortir. 

J’ai demandé à ma moitié de me montrer comment marchait cette fichue console (suis pas douée) et de me télécharger un truc de fitness et pourquoi pas de zumba. Bien evidemment, je n’en ferais que seule, parce que m’exhiber en souffrance devant la maisonnée, non merci. 

J’ai prévu aussi d’acheter des petites haltères pour la rentrée, pour lutter contre le relachement des bras (et des seins…). si on peut éviter la case chirurgie réparatrice (esthétique, le terme me plait pas…)

Bon, tout ça, c’est des projets…faut s’y tenir, et c’est bien ca le plus dur. mais je pense qu’avec la perte de poids, ce sera motivant. et surement plus agréable de faire du sport avec moins de poids sur mes pauvres petits  muscles.

allez, zou, je file. psychomotricité de l’enfants de 6 à 20 mois ce matin. (c’est moi qui fait faire du sport aux bébés…le monde à l’envers :) )

 

reprise-du-sport

Laisser un commentaire

Mon espace bien être |
Aquayogazen |
L'Univers des possibles |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Objectif15
| Meditations29
| Anandalife